Histoire

Souboz autrefois

La première mention de Souboz apparaît le 16 juillet 1398 dans les possessions de l’abbaye de Bellelay. Souboz fait partie du département du Mont-Terrible lorsque les troupes françaises envahissent le Sud de la principauté épiscopale de Bâle en 1797. Ce département sera rattaché à celui du Haut-Rhin en 1800.
 
Jusqu’au 20 mars 1815 et le rattachement de l’ancienne Principauté épiscopale de Bâle au canton de Berne, on trouve des mentions d’approbation d’un règlement champêtre ou des autorisations de battues aux loups. En 1816, le Gouvernement bernois promulgue un décret sur la division du Jura en district. Souboz fait désormais partie du district de Moutier. Son bailli autorise, en 1820, la construction d’une école.
 
Le premier règlement d’organisation de la commune des habitants est cité en 1837 et c’est en cette même année que le préfet avise la commune que l’administration des postes établira un messager piéton pour le service de Souboz.
 
En 1842, les bourgeois de Souboz acquièrent la ferme Es Bamattes au Mont-Dedos.  Le levé parcellaire est adopté par les propriétaires fonciers en 1845. La même année, les assemblées communale et bourgeoise acceptent la construction d’une nouvelle école qui sera, par la suite contesté par la commune. Le préfet ordonnera, en 1847, la mise en ouvrage de l’école.
Au cours des mêmes années, les bourgeois de Souboz ratifient un marché avec la Société des forges d’Undervelier pour l’extraction de minerai.
 
De 1851 à 1855, on note quelques événements comme, par exemple, un ordre donné par le préfet à la commune de surveiller un grand attroupement de "heimatlos" (sans domicile fixe) qui passent la nuit dans les forêts et se livrent à la mendicité ou plus tard, aux traces d'une épidémie de petite vérole.
 
En 1856, l’assemblée bourgeoise délibère sur un acte de classification des biens communaux et un règlement d’administration des biens bourgeois. Souboz sera relié par la route officiellement en 1860 depuis Moutier. En 1869 est fondée la Société de lecture. La même année, l’assemblée bourgeoise de Souboz ratifie la vente de la Scierie du Pichoux.
 
Il est déjà question de fusion des communes du Petit-Val en 1873, projet qui nécessiterait la modification de la constitution cantonale. La même année également, l’assemblée bourgeoise se prononce en faveur de l’octroi des droits bourgeois aux personnes domiciliées à l’extérieur de la localité.
 
L’année 1901 est marquée par la Fondation pour l’exploitation des carrières de sable vitrifiable et de terre réfractaire à Souboz. En 1909, un incendie survient à l’école du Perceux, mésaventure que connaîtra en 1938 le restaurant du Reposoir. 
 
La société de laiterie voit le jour en 1938, société qui cessera ses activités en … alors que la Caisse de Crédit Mutuel (ancienne Caisse Raiffeisen) est fondée en 1953. Le 1er février 1959, le droit de vote aux femmes est refusé par 16 non et 14 oui et il faudra patienter jusqu’en 1969 pour voir ces dernières disposer de ce droit au même titre que celui d’éligibilité.
 
En 1963, le Grand Conseil bernois alloue une subvention de près de 200'000 francs pour la transformation de l’école et l’aménagement de bureaux pour l’administration.
 
Le 23 juin 1974, le corps électoral de Souboz refuse la création d’un canton du Jura par 80 non et 12 oui alors que le 16 mars de l’année suivante, les mêmes électrices et électeurs confirmeront leur volonté demeurer bernois par 73 oui et 16 non.
 
Le 13 juin 1980, la nouvelle poste est inaugurée mais elle sera malheureusement fermée une trentaine d'années plus tard et elle sera remplacée par un service postal à domicile.
Le premier plan de zones, plan des zones de protection et règlement de construction sera élaboré dès 1989 et demeurera valable jusqu’en 2015. En 1990, l’école de Souboz, fraîchement restaurée, est inaugurée. Différentes manifestations ont lieu à cette occasion.

Sources :

  • Chronologie jurassienne (www.chronologie-jurassienne.ch
  • Autres ouvrages :
  • Paul Borel, 1956, Promenade dans la Prévôté de Moutier-Grandval, Undervelier-Moron, Sornetan, Souboz, Raimeux
  • Le Journal officiel, 1959, Souboz
  • Denis Moine, 1978, Itinéraires jurassiens, Sornetan-Moron-Les Ecorcheresses-Souboz-Sornetan
  • Jean-Pierre Ruch, 1981, Fermes de Chez nous, Sur le Rochet
  • Histoire, 1998, Souboz fête ses 600 ans
  • Pierre Boillat, 2003, une commune : Souboz
  • Ecole, 2005, l’école fête ses 150 ans

 Ouvrages inventoriés auprès de l’administration communale :

  • Echos lointains d’une vie consacrée à la jeunesse de Souboz (Denis Petitjean, 1998)
  • 1398 – 1998 – 600è anniversaire de Souboz
  • 1904 - 2004 La pompe à incendie centenaire (Jean-Luc Brahier, 2004)
  • Au carrefour du temps (Denis Petitjean, 2006)
  • Jämes Carnal (non disponible à la commune)

Copyright © 2022 Agence floowedit création de site internet

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES